Navigation Menu+

La bourse de Tokyo : le marché officiel des action au Japon

Le Kabuto Cho ou la Bourse de Tokyo se voit composé plus de 2410 sociétés qui sont cotées. La Bourse de Tokyo est créée en 1878 et le nom Kabuto Cho est tiré du nom de son quartier d’attache.

la-bourse-de-tokyo.jpg

Depuis le 01Janvier  2013, la bourse a changé de nom pour devenir Japan Exchange Group. L’indice de référence de la bourse de Tokyo est le Nikkei.

Structure de la bourse de Tokyo

La bourse de Tokyo représente le marché officiel des actions au Japon. Les 2410 sociétés qui y sont cotées lui permettent d’occuper la deuxième place boursière sur le plan mondial, derrière New York Stock Exchange ou NYSE. Depuis la fin des années 90, elle est intégralement informatisée. Les heures d’opération de cette bourse nippone sont fixées entre 9H30 et 11H30 et entre 12H30 et 15H dont les affaires sont dirigées par 9 directeurs, 4 auditeurs et 8 « executive officers ». Afin de garantir ses spécificités, la bourse de Tokyo, sous le nom de Japan Exchange Groupe (JPX) est contrôlée et régulée par les institutions financières nipponnes, entre autres la Japan Securities Association. Les investisseurs étrangers sont très limités et la liquidité est considérable.

L’historique de cette bourse

La bourse de Tokyo est opérationnelle pour la première fois le 15 Mai 1878. Son nom originel était Tokyo Kabushiki Torihikijo. Soixante cinq ans plus tard, la bourse a été agencée  à d’autres marchés boursiers et a pris un nouveau nom « Marché boursier japonais. Mais six après, c’est-à-dire en 1949, la bourse reprend son nom d’antan.  A noter que l’histoire de bourses de valeurs est marquée par l’impulsion des cours des années quatre vingt. Le plancher est fermé à la fin du premier trimestre de l’année 1999. En 2006, les transactions ont dépassé le volume 4,5 millions par séance d’où la saturation du système informatique n’ayant pas pu répondre à certaines requêtes. Les dirigeants de la bourse étaient parfois obligés de suspendre les transactions.

japan-exchange-group.jpg

En 2013, le Japan Exchange Group  est né par la fusion de la Bourse de Tokyo avec la Bourse d’Osaka (Osaka Securities Exchange). Les signes de mauvaise gestion et d’incapacité de gérer les transactions volumineuses ont été éradiquées.  Le JEG tient constamment la deuxième place mondiale.